L'histoire derrière la pièce " Moment Éternel "

 

 

L'idée de composition et l'écriture :

 

Moment Éternel a été composé en juillet 2003. Je faisais partie d'un petit groupe qui devait faire l'animation musicale lors de la messe des pèlerins le 15 août à la basilique Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières (Qc, Canada). Le frère montfortain Gilles Paquette, responsable du groupe musical, m'avait demandé de jouer une pièce instrumentale lors de la communion (moment de recueillement), moi au saxophone et mon père au piano. Ne sachant trop quoi jouer, et commençant à composer, j'ai décidé de composer cette pièce instrumentale.

 

Comme j'étais à mes débuts en tant que compositeur, j'ai écouté d'autres pièces pour savoir comment faire  une bonne pièce. Mes analyses de l'époque : une mélodie accrocheuse qui serait reprise à la fin, quelques passages au piano solo, durant 5 minutes et ayant quelques modulations. C'est justement avec cette pièce que j'ai appris comment faire des modulations. Durant mon processus de composition, j'écrivais différents éléments mélodiques que je mettais bout à bout. Et à un certain point, je trouvais qu'il manquait quelque chose. J'ai donc séparé ma pièce en deux pour y remettre le thème principal dans une autre tonalité que j'allais donné au piano. Le saxophone allait jouer quelque chose de totalement différent. Ayant une chorale présente, je pensais l'insérer à la fin de la pièce, sur le thème principal, avec un texte précis. N'ayant pas trouvé le texte, je décide que la chorale ne ferait que des "Oh" amenant une atmosphère qui fonctionnait parfaitement avec l'esprit de la pièce et l'esprit du moment où la pièce devait être jouée.

 

Étant pressé par le temps et n'ayant pas toutes les connaissances, il est convenu que la partition du piano serait principalement improvisée. Ce serait une pièce instrumentale avec un côté "Pop". La pièce est donc jouée pour la première le 15 août 2003.

La partition de piano est officiellement composée en juillet 2018 et jouée pour la première fois par Marie-Pier Labelle au piano et moi au saxophone alto lors d'une soirée style Schubertiades le 21 juillet 2018 chez Pianos Bolduc (Montréal, Qc, Canada).

 

 

 

Première représentation en concert :

 

Le 8 décembre 2004, je suis invité à interpréter ma pièce lors d'un "Ave Maria" donné à l'église St-Frédéric à Drummondville (Québec, Canada). Le violoniste Alexandre Croteau participait également à ce concert. Mon père me suggéra donc de lui donner le thème en contre-chant au milieu de la pièce. Je la pratique avec Alexandre et tout va très bien. La sonorité du saxophone et du violon se mélange très bien. Lors du concert, Alexandre joue sa partie sans problème et décide d'improviser une contremélodie lors du thème à la fin.

 

En 2005, alors que je prépare l'enregistrement de l'album Le chapelet enchanté, je décide d'inclure cette pièce comme pièce de conclusion. Je trouvais que l'album se finissait mal avec un Gloire au Père entendu pour une 6e fois. J'ai donc demandé à Alexandre de venir enregistrer sa partie - écrite et improviser - pour l'album.

 

 

 

L'histoire du saxophone :

 

Étudiant le saxophone auprès de Pierre Daigneault au Cégep de Drummondville, je devais au départ interpréter la pièce sur l'album. Quand j'ai présenté la pièce quelques mois avant l'enregistrement à Pierre et qu'il l'aimait bien, je lui ai demandé, sans vraiment l'espérer, s'il accepterait de l'enregistrer pour l'album. À ma grande surprise, il a tout de suite accepté.

 

Lors de l'enregistrement, il m'a donné 2 interprétations: une première, plus épurée, et une seconde où il a été selon une interprétation plus libre. La première étant davantage dans l'esprit de l'album, la seconde a été mis de côté pendant un temps.

 

En 2015, alors que je décide de refaire des copies de l'album avec une toute nouvelle pochette, je décide par le fait même de mettre cet album en vente et en écoute sur différentes plateformes numériques (Itunes, Sporify, etc.). Cela m'a donc donné la possibilité, en mars 2016, de sortir un "single" de la seconde interprétation de Pierre.